Aménagement & Développement Durable

Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations

Depuis le 1er janvier 2018, la Communauté de Communes est compétente en matière de Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI), une compétence obligatoire confiée aux intercommunalités.

Cette question fait l’objet d’une attention toute particulière de la Communauté de Communes, puisque le Bassin de Marennes est composé à 70% de marais, qu’il est concerné par deux bassins hydrographiques (celui du fleuve Charente au nord et celui de la Seudre au sud), et qu’il possède plus de 20 km de côtes exposées au risque de submersion marine, comme l’a démontré la tempête Xynthia en 2010.

  • Gestion des milieux aquatiques

    La gestion des milieux aquatiques concerne l’aménagement des bassins hydrographiques, l’entretien des cours d’eau, ou encore la protection des écosystèmes et des zones humides.

    • Les Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE)

    Documents de planification permettant une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau et des milieux aquatiques, les SAGE sont mis en œuvre dans le cadre du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) de l’Agence de l’Eau Adour Garonne :

    • le SAGE Seudre est porté par le Syndicat Mixte d’Accompagnement du SAGE Seudre (SMASS) dont la CdC du Bassin de Marennes est membre,
    • le SAGE Charente est porté par l’Établissement public territorial de bassin (EPTB) Charente auquel la CdC du Bassin de Marennes a adhéré en 2018.
    • La réhabilitation du canal de Broue

    De 2014 à 2017, la CdC du Bassin de Marennes a apporté une assistance technique et administrative aux Syndicats de propriétaires des marais de Brouage-Marennes et de Saint Agnant-Saint Jean d’Angle pour la réhabilitation du canal de Broue.

    Cette artère hydraulique indispensable à la survie du marais de Brouage et de ses activités, a ainsi bénéficié d’importants travaux de remise en état, de curage et de renforcement des berges sur plus de 12 km, pour un montant total de 3,5 millions d’euros, grâce aux concours financiers de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, de la Région Poitou-Charentes, du Département de la Charente-Maritime et des Syndicats de marais.

    • Le Contrat Territorial Zones Humides

    La CdC du Bassin de Marennes a lancé, en partenariat avec l’Agglomération Rochefort Océan, une étude préalable à l’élaboration d’un Contrat Territorial Zones Humides avec l’Agence de l’Eau Adour Garonne pour une meilleure gestion hydraulique du marais de Brouage.

    Cette étude lancée en 2017 et réalisée sur deux ans, permettra de mettre en place un protocole de gestion concertée des niveaux d’eaux dans le marais et de définir un Programme d’actions quinquennal pour répondre aux enjeux de préservation quantitatif et qualitatif de la ressource en eau.

    • La lutte contre les espèces nuisibles et invasives

    La prolifération de certaines espèces contribue à la dégradation des marais, limitant le bon écoulement de l’eau et le rôle de tampon joué par ces zones humides. Elle nuit par ailleurs à la pérennité de l’élevage et à la biodiversité en place.

    C’est pourquoi la CdC du Bassin de Marennes est particulièrement mobilisée dans la lutte contre :

    • les ragondins : au travers d’un plan d’action mené en collaboration avec la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON), la Fédération départementale des chasseurs et les associations syndicales de marais,
    • la jussie : au travers du futur Contrat territorial Zones humides en cours d’élaboration,
    • les moustiques : au travers de son adhésion à Établissement Interdépartemental pour la Démoustication (EID) du littoral Atlantique.
  • Prévention des inondations

    La prévention des inondations comprend la construction et la gestion des ouvrages de protection contre les risques de submersion marine, afin d’en réduire les impacts négatifs sur les biens, les personnes, les activités économiques et l’environnement.

    Elle est mise en œuvre dans le cadre du Plan d’Action et de Prévention des Inondations (PAPI) de l’estuaire de la Seudre, élaboré par le Syndicat Mixte d’Accompagnement du SAGE Seudre (SMASS).

    Le PAPI Seudre ayant été validé par le ministère de l’Environnement, deux ouvrages bénéficieront d’un financement de l’État (dit « fonds Barnier ») à hauteur de 40%, de la Région (20%), du Département (20%), les 20% restants revenant à la CdC :

    • la réalisation d’un ouvrage de protection à Marennes-Plage,
    • la réalisation d’une digue à Bourcefranc-Le Chapus (Commune rattachée au PAPI Seudre faute de PAPI sur le marais de Brouage).

    Les études préalables à la réalisation de ces ouvrages débuteront au cours du 2ème semestre 2018.